PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS

FORUM FRANCAIS DE 30 SECONDS TO MARS
 
FAQAccueilCalendrierRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AMERICA [Critiques de l'album]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 14:23


₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 14:24

Citation :
THIRTY SECONDS TO MARS / AMERICA
Thirty Seconds To Mars (ou 30 Seconds To Mars, ou 30STM ou encore TSTM, comme on veut) revient avec son nouvel album America. Maintenant aussi connu pour ces qualités de chanteur que pour ses “qualités” d’acteurs, Jared Leto revient avec tout ce qui fait l’Amérique. Hormis peut être le rock.


Concept marketing génial, il y a 10 pochettes différentes au même album avec une succession de référence à l’Amérique (Jesus, Elvis, Russia, Bitcoin, Oprah, CIA ne sont que quelques exemples). Et à moins d’acheter en physique chez votre disquaire les 10 ou un package, vous ne pourrez choisir la pochette (vente aléatoire chez Amazon par exemple).

Je vous ai mis les 10, plus qu’à collectionner.

Maintenant que l’on a parlé de la forme, le fond.

Walk On Water est la chanson fédératrice, riff de guitare aérien, rythme puissant et chant portée par la foule et aidée par les choeurs. C’est le morceau idéal pour le live, pour un début ou une fin de concert et faire chanter et sauter le public.


La fratrie Leto (Jared, le chanteur et Shannon, le batteur et grand frère du premier) fait évoluer la sonorité de ces albums vers une pop-rock-electro, perdant peu à peu ces racines du début.
On se rapprocherait plutôt d’un mélange de Coldplay et X-Ambassadors.

Ainsi Rescue Me sonne plus comme un morceau dance de l’été. Énormément d’arrangements avec un beat sourd, des sons électro, un filtre sur la voix et la quasi disparition des instruments organiques.
Autant le morceau est sympa autant cela aurait pu être David Guetta qui l’a fait, j’aurai été moins choqué.

Et ça ne va pas en s’arrangeant. One Track Mind continue son exploration dance.
La seule intervention de la guitare se trouve dans un pseudo solo.

Je me prends à re-vérifier plusieurs fois que j’écoute bien 30 Seconds To Mars.

L’album avance et je cherche le morceau rock qui me fera vibrer avec la belle voix de Jared Leto. Je cherche même le morceau rock tout court.

Great Wide Open est une très belle ballade pop, la voix de Jared est superbe mais ce n’est pas du rock. C’est un très beau moment pop avec des mélodies aériennes, une batterie puissante pour installer une dynamique entraînante.

Je m’arrête sur Down Will Rise et cette voix féminine parlant en français en intro sur une mélodie électro un peu arabisante. Le morceau est emprunt de tristesse et a même un petit côté hip-hop. Toujours ce filtre sur la voix de Jared inutile à mon avis. Le morceau monte en énergie avec l’arrivée de la batterie, électronique, accélérant le beat (le tempo) du morceau.

Le morceau le plus rock reste Remedy, ballade acoustique très sympa.

Conclusion :

Je vais m’arrêter là. Pour conclure, un bel album pop. Si vous recherchez du rock, passez votre chemin. Si vous recherchez l’énergie rock du début de 30 Seconds To Mars, passez votre chemin. Si vous aimez les musiques aériennes, pop avec une très belle voix, écoutez America.
Ne vous y trompez pas, j’ai beaucoup aimé cet album par son ambiance, ce n’est tout simplement pas ce à quoi je m’attendais.

http://cabaneariff.com/thirty-seconds-to-mars-america

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 14:25


₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13115
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 28
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 19:01

@Maryarmy a écrit:

Ah mais ce sont les vraies covers?? *à la ramasse* C'est super moche dites moi Rire2
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 20:58

@pitchouill c'est tout à fait ça mdr

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Juliettaaaaa

avatar

Féminin Messages : 1814
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 35
Localisation : Strasbourg
Humeur : Je déteste que l'on essaie de me faire passer pour une conne...J'y arrive très bien toute seule! :)

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Sam 7 Avr 2018 - 22:12

@Pitchouill a écrit:
Ah mais ce sont les vraies covers?? *à la ramasse* C'est super moche dites moi Rire2

C'est moche...mais en bon businessman JaJa a pensé à tout et compte sur les collectionneurs pour s'en mettre un peu plus à gauche Rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Dim 8 Avr 2018 - 2:02

@Juliettaaaaa a écrit:
@Pitchouill a écrit:
Ah mais ce sont les vraies covers?? *à la ramasse* C'est super moche dites moi Rire2

C'est moche...mais en bon businessman JaJa a pensé à tout et compte sur les collectionneurs pour s'en mettre un peu plus à gauche Rolleyes
mouais mais franchement quand tu vois l'intérieur de la pochette y'a rien à collectionner....
Il n'y a aucun livret à l'intérieur et encore moins les crédits de quoi que ce soit (alors pour le coup tomo ou pas tomo on en saura rien....)
et la version deluxe qui est disponible offre seulement un poster en plus et trois versions accoustiques d'un album qui ne bouge pas .... donc....

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13115
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 28
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Dim 8 Avr 2018 - 7:42

Je me rappelle de l'époque où on à découvert la pochette de This is war, la déception due au manque de symboles et tout ça... Qui aurait cru qu'au final, This is war ne serait pas si mal en comparaison de ce qui allait suivre. Rire1

Franchement, y a rien dans cet album pour moi... J'aime pas la musique, j'aime pas le visuel, j'aime pas le peu de promo que j'ai aperçu (WTF avec les sorties Instagram du père Leto??)... Bref, j'achèterai pas cet album et je n'irai pas aux concerts donc je suppose que 30 est officiellement mort pour moi... Unsure (Mais bon je passe quand même sur Phoenix parce que voilà quoi Oops )
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Lun 9 Avr 2018 - 13:41

@Pitchouill a écrit:
Je me rappelle de l'époque où on à découvert la pochette de This is war, la déception due au manque de symboles et tout ça... Qui aurait cru qu'au final, This is war ne serait pas si mal en comparaison de ce qui allait suivre. Rire1

Franchement, y a rien dans cet album pour moi... J'aime pas la musique, j'aime pas le visuel, j'aime pas le peu de promo que j'ai aperçu (WTF avec les sorties Instagram du père Leto??)... Bref, j'achèterai pas cet album et je n'irai pas aux concerts donc je suppose que 30 est officiellement mort pour moi...  Unsure  (Mais bon je passe quand même sur Phoenix parce que voilà quoi Oops )
c'est ça ma pitch', tout à fait ça....

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Ponette

avatar

Féminin Messages : 180
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 40
Localisation : Le Village

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Lun 9 Avr 2018 - 13:44

C'est limite audible à part quelques passages pas trop trop mal et visuellement comment dire ? C'est épuré (traduction: fade) ?

Je vais me limiter à ce qu'ils ont fait par le passé, ça vaut mieux :)
Revenir en haut Aller en bas
Tif
Modo Reine Du Tuto flapy, boss des liens & du GPS Phoenixien mais Boulet de la corbeille
avatar

Féminin Messages : 9667
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 30
Localisation : BZH
Humeur : Je suis un ... cocktaiiiiil !

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Lun 9 Avr 2018 - 20:16

Je l'ai écouté 3 fois en entier aujourd'hui pour enfin me faire un avis et je m'attendais tellement à un truc tout pourri que j'ai été plutôt agréablement surprise Caché !

Évidemment la comparaison avec les premiers albums n'est pas possible mais il y a plusieurs instrus que j'aime bien. Remedy est l'ovni de l'album et je surkiffe Hail to the victor depuis la première écoute. Ce qui me dérange le plus c'est la voix de robot de Jared sur la plupart des pistes, c'est juste pas possible.

Sinon l'écoute de l'album en continu est assez fluide je trouve, les chansons ne restent pas en tête mais je n'en suis pas encore à zapper. Faudra plusieurs écoutes pour savoir lesquelles je n'aime définitivement pas...

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

♫ Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
Keeper Of The Gate ø [Phoenix /] lll TTS - PosT-if ·o.

Citation :
Maybe you're sick of hearing us, but I love hearing you because you're completely silent

Jared Leto on Radio 104.5
Revenir en haut Aller en bas
Elo

avatar

Féminin Messages : 1856
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 38
Localisation : Châlons en champagne
Humeur : Toujours bonne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Mar 10 Avr 2018 - 9:05

J'essaye d'écouter pour la 1ere fois seulement ce matin. Ce n'est pas ma faute, je le trouvais nul part à télécharger même les sites de téléchargements illégaux s'en foutent de cet album Rire2

Bref, moi aussi je m'attendais à pire compte tenu des extraits que j'avais écoutés sur Itunes. Mais je n'aime pas. Finalement, pour moi, les moins pires sont les titres déjà connus.

Dans This is War et même LLFD, certains titres sauvaient l'album mais là rien.

Il est clair que je n'achèterai pas l'album et je n'irai pas au concerts.

Dans un sens c'est bien je vais faire des économies ou privilégier d'autres artistes  Rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Mar 10 Avr 2018 - 11:21

Alors franchement si l'on met le coté MARS (parce que la c'est un album nullissime pour ma part) je dirais que :
- un album où je ne retiens quasiment rien! j'ai même eu du mal à écouter les titres jusqu'au bout...
- Agréablement surprise par RESCUE ME et HAIL TO THE VICTOR (malgré trop de voix trafiquée et trop de wo wow owoooo) et REMEDY qui se détache du reste (shannon ou pas shannon! même si je trouve qu'il chante avec des shamallows dans la bouche tellement il n'articule pas lol)
- C'est un album qui musicalement de manière générale ne me convient pas mais qui passe en fond... Le truc c'est qu'il n'y a rien qui te reste en tête... Tout est dans une continuité linéaire pas transcendante... Il me manque du bon gros son Rire1

C'est vraiment regrettable qu'il ait trop abusé d'artifices car il aurait pu en faire quelque chose et bordayl il a une superbe voix à la base alors pourquoi autant la transformer ?

et ce qui m'inquiète c'est pour la partie live, difficile de faire un truc qui bouge vraiment... c'est de l'électro planant et ce n'est pas ce que je recherche (même si bien alcoolisé cela doit être marrant... mais ce n'est pas ce que je recherche...)
Déjà que je n'aimais pas LLF+D mais alors la.... je me sens autant perdu que tomo !!!!!!

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Ponette

avatar

Féminin Messages : 180
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 40
Localisation : Le Village

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Mar 10 Avr 2018 - 14:08

@Maryarmy a écrit:


C'est vraiment regrettable qu'il ait trop abusé d'artifices car il aurait pu en faire quelque chose et bordayl il a une superbe voix à la base alors pourquoi autant la transformer ?


Mais oui exactement !!!

A Bercy, y a une personne devant nous qui a dit "mais pourquoi il s'enlaidit comme ça alors qu'il est si bô au naturel????", bon ça s'applique pas qu'au physique.
Revenir en haut Aller en bas
Béa
Envoyée Spéciale sur Phoenix
avatar

Féminin Messages : 3881
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 42
Localisation : aux alentours de Mars
Humeur : il faut toujours voir le beau gosse à moitié nu ^^

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Mar 10 Avr 2018 - 18:45

Je suis tellement colère contre eux que j'ai même pas encore écouté l'album... et le fait que dans l'article se soit marqué "la fratrie Leto" ça en rajoute une couche lol

Les deux premiers single sortis j'ai pas réussi à les écouter en entier j'avais une impression de "déjà entendu" Rescue me me semblait un peu mieux ...

Peut etre que demain si je suis de bonne humeur je le lancerais sur spotify.. mais c'est sur que j'achèterai pas le CD  Beuhh

***

Bon comme je ne pouvais pas donner mon avis sans l'avoir écouter j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai fait ce matin.... je l'ai lancé sur Spotify
Je me range à l'avis général... c'est sympa mais c'est pas le 30STM qu'on aime... c'est une bonne musique d'ambiance mais j'ai l'impression d'entendre toujours la même chose Chouine
Puis d'un coup mon cœur fait un bon je crois reconnaître les premières notes de The Kill... joie et bonheur dans mon cœur Kiffme ... l'album était (déjà) fini et Spotify a enchaîné pour faire plaisir à mes oreilles Hug
Bref j'ai écouté America ...et je retourne avec Avenged Sevenfold avec le son à 16 (ouais je sais je suis une folle Rire2 ) Rock
Revenir en haut Aller en bas
Noway

avatar

Féminin Messages : 1308
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Mer 11 Avr 2018 - 22:32

Je comprends les critiques même si je ne partage pas l'avis général.

En revanche je suis étonnée de voir que les critiques sont beaucoup plus virulentes sur cet album que le dernier (alors que pour moi LLFAD est vraiment le moins bon de tous et de loin), comme quoi les goûts et les couleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Elo

avatar

Féminin Messages : 1856
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 38
Localisation : Châlons en champagne
Humeur : Toujours bonne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 12 Avr 2018 - 9:12

Tu les a lues les critiques d'ici sur LLF+D ?

Parce qu'il me semble me souvenir que c'était pas triste non plus happy
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 12 Avr 2018 - 12:35

Voici une critique que l'on vient de m'envoyer (je ne sais si peu de personnes aime l'album où si on ne m’envoie que les mauvaises critiques pour le coup Moquance Rire2 )

Citation :
Chronique : Thirty Seconds To Mars – AMERICA

Cinq ans après le déjà très décevant Love, Lust, Faith and Dreams, Thirty Seconds To Mars, qui a techniquement commencé à travailler sur cet album juste après sa dernière grande tournée, c’est à dire il y a 3 ans, nous livre son 5ème effort, AMERICA. Rien qu’à voir le récent look de diva de Jared Leto (chant/guitare), et son statut de véritable célébrité people, nous savions tous, au moins inconsciemment, que le groupe de rock qu’on avait connu était en danger.


Deux premiers singles sont venus annoncer la couleur, mais sans pour autant nous préparer au pire. « Walk On Water » et « Dangerous Night » nous avertissaient pourtant, avec le retrait progressif de tous les instruments rock ou analogiques, la batterie en grande partie remplacée par une boite à rythme, mais on pouvait encore imaginer que le premier morceau était une exception, d’autant que la guitare se faisait encore entendre timidement sur le second (« Dangerous Night »). Surtout, nous étions sous le charme des mélodies et des refrains de ces deux singles, tellement efficaces (cela n’a jamais été un problème pour le groupe) qu’ils ont un peu occulté tout le reste, jusqu’à nos inquiétudes. Car il faut bien reconnaître que sur le disque d’avant, on s’ennuyait tellement que ces deux morceaux avaient malgré tout quelque chose de salvateur (bien qu’en les comparant à des titres comme « Conquistador » ils font quand même pâle figure).



Pour autant qu’on sache, le groupe s’était déjà essayé à l’electro avec des titres qui lorgnaient vers une cold-wave des plus intéressantes, on pense notamment à « Stranger in a Strange Land » sur This Is War (2009), mais ceux-ci étaient minoritaires, voire exceptionnels. Il y a quand même des choses intéressantes à ce niveau comme la ballade (inutile de le préciser en fait car tous les morceaux sont plus ou moins des ballades) « Love is Madness », en duo avec la chanteuse Halsey, avec les deux voix qui s’alternent en permanence, régulièrement parsemée de notes de synthé lourdes et violentes, apportant une dimension cinématographique, mélangeant sentiments à fleur de peau et violence assourdissante. « Hail to the Victor » est aussi une belle réussite, un morceau au chant poignant – dont on regrette juste la disparition du piano de l’intro au profit d’un synthé – avec un refrain purement electro mais vraiment kiffant, toujours dans ces ambiances froides/sirènes retentissantes.
« Dawn Will Rise » est une autre ballade très calme, simplement accompagnée d’une boite à rythme, qui se termine avec de jolies expérimentations electro pas trop commerciales, le genre de son qui va plus te faire sentir seul au monde (sur un iceberg au Pôle Nord) que te donner envie de danser.



Les bonnes idées sont pourtant vite noyées sous un déluge de facilité. S’il y a par exemple une véritable émotion dans la ballade « Rescue Me » (le chant fait penser à celui de la période A Beautiful Lie/This Is War), ce titre aurait du être composé avec des guitares, ou simplement de façon acoustique, pour ne pas que celle-ci (l’émotion) soit appauvrie de la sorte, tombant à l’eau à cause d’une surproduction et de gimmicks R&B insupportables. Même chose pour « One Track Mind », assez planant et ambient pour flirter avec le post-rock, mais la voix autotunée de Jared nous en extirpe pourtant, et l’intervention de A$AP Rocky finit de le transformer en morceau pop radiophonique (y’a quand même un solo de guitare, au son électroniquement totalement déformé, sur la fin).

C’est finalement sur la fin que l’on entendra le plus de guitare. A commencer par « Remedy », un morceau entièrement acoustique avec une simple guitare, épuré et entièrement chanté par Shannon (batterie) pour un dépaysement garanti. Pas pour rien que la plupart des fans s’entendent à le considérer comme le meilleur morceau de l’album, pas moins ! « Live Like a Dream » est également un titre un peu plus rock que les autres, avec un côté space-rock à la Angels and Airwaves, tout comme « Great Wide Open » avec sa guitare AVA/U2 en fond (et une véritable batterie, une fois n’est pas coutume sur le disque). Relativisons cependant : si on est contents d’enfin entendre ces morceaux, sur un album précédent, ils auraient été relégués au rang de simples « morceaux passables voire chiants ».

Le final « Rider » ressort un peu la guitare acoustique, avant que l’electro ne reprenne ses droits pour un final en gros melting pot avec un synthé épique/cinématographique avec encore une fois une vraie batterie (p*tain, depuis quand on a besoin de préciser ça dans une chronique?).

Depuis son premier album, Thirty Seconds To Mars n’a eu de cesse de sortir un successeur toujours un peu moins bon que le précédent, et AMERICA ne déroge pas à la règle… sauf que le dernier n’était déjà pas terrible. Pourtant, en soit la structure de ces nouvelles chansons n’est pas dégueulasse (composées basiquement sur une guitare acoustique en première intention), le chant, quand il n’est pas déformé, gère toujours avec des textes intéressants, et le synthé, quand il s’apparente à de la cold-wave, propose des ambiances géniales, mais le choix (en partie commercial) d’abandonner les instruments rock, de surproduire plus que de raison avec des gimmicks en provenance de ce que les radios ont fait de pire, et, je n’en ai pas parlé avant mais il faut absolument en parler, de foutre des chœurs en oh oh oh de PARTOUT, tire inévitablement le tout vers le bas. Sans parler du fait qu’il s’agisse finalement d’un disque de ballades, on a mal quand on pense au passé de la formation. Ceux qui aiment les trois premiers albums du groupe fuiront ce nouveau disque comme la peste, ceux qui adorent la soupe qui passe à la radio y trouveront peut-être leur compte (et il y en a, voir les commentaires sur les réseaux sociaux du groupe). Le talent des musiciens, qui n’est plus à prouver, ne réussit néanmoins plus à les sauver de leurs choix douteux et fait d’AMERICA un album majoritairement raté doublé d’une grosse déception.

Sylvain L.

Note du rédacteur : 2/5

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Elo

avatar

Féminin Messages : 1856
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 38
Localisation : Châlons en champagne
Humeur : Toujours bonne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 12 Avr 2018 - 13:29

Citation :
Thirty Seconds To Mars n’a eu de cesse de sortir un successeur toujours un peu moins bon que le précédent, et AMERICA ne déroge pas à la règle… sauf que le dernier n’était déjà pas terrible
Rire2


Citation :
Ceux qui aiment les trois premiers albums du groupe fuiront ce nouveau disque comme la peste, ceux qui adorent la soupe qui passe à la radio y trouveront peut-être leur compte (et il y en a, voir les commentaires sur les réseaux sociaux du groupe). Le talent des musiciens, qui n’est plus à prouver, ne réussit néanmoins plus à les sauver de leurs choix douteux et fait d’AMERICA un album majoritairement raté doublé d’une grosse déception.

moi j'aurais pas dit "déception" mais bon Rolleyes

Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite

avatar

Féminin Messages : 5585
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 42
Localisation : Chuis la Nymphe invisible du Phoenix! Chuis là mais on ne me voit pas! Mouhaha
Humeur : Toujours un flingue à la main... Beware of what you're doing!

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 12 Avr 2018 - 16:36

Première impression après une seule écoute :


J'ai survolé via YouTube, histoire de me faire une idée...
Je dois dire que je m'attendais à pire  Caché !

Disons que ça s'écoute (ça ne sera pas mon préféré, ça c'est clair) et je me demande comme beaucoup ce que ça va donner en concert Rolleyes


@Béa a écrit:
Je me range à l'avis général... c'est sympa mais c'est pas le 30STM qu'on aime... c'est une bonne musique d'ambiance mais j'ai l'impression d'entendre toujours la même chose Chouine

Je suis d'accord avec toi et c'est bien ça le problème ! On n'a l'impression que c'est toujours la même chanson Caché !

J'avais vaguement espéré que ça n'allait être que les premiers singles qui donnaient cette impression de "copier/coller" mais non... Ca s'étend sur tout l'album Rolleyes

Remarquez, vu les mélodies générales, ça sera l'album à écouter pour s'endormir le soir en cas d'insomnie... Ange
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jaredheart.com/
Noway

avatar

Féminin Messages : 1308
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 12 Avr 2018 - 18:16

@Maryarmy a écrit:
Voici une critique que l'on vient de m'envoyer (je ne sais si peu de personnes aime l'album où si on ne m’envoie que les mauvaises critiques pour le coup  Moquance  Rire2  )

Citation :
Chronique : Thirty Seconds To Mars – AMERICA

Cinq ans après le déjà très décevant Love, Lust, Faith and Dreams, Thirty Seconds To Mars, qui a techniquement commencé à travailler sur cet album juste après sa dernière grande tournée, c’est à dire il y a 3 ans, nous livre son 5ème effort, AMERICA. Rien qu’à voir le récent look de diva de Jared Leto (chant/guitare), et son statut de véritable célébrité people, nous savions tous, au moins inconsciemment, que le groupe de rock qu’on avait connu était en danger.


Deux premiers singles sont venus annoncer la couleur, mais sans pour autant nous préparer au pire. « Walk On Water » et « Dangerous Night » nous avertissaient pourtant, avec le retrait progressif de tous les instruments rock ou analogiques, la batterie en grande partie remplacée par une boite à rythme, mais on pouvait encore imaginer que le premier morceau était une exception, d’autant que la guitare se faisait encore entendre timidement sur le second (« Dangerous Night »). Surtout, nous étions sous le charme des mélodies et des refrains de ces deux singles, tellement efficaces (cela n’a jamais été un problème pour le groupe) qu’ils ont un peu occulté tout le reste, jusqu’à nos inquiétudes. Car il faut bien reconnaître que sur le disque d’avant, on s’ennuyait tellement que ces deux morceaux avaient malgré tout quelque chose de salvateur (bien qu’en les comparant à des titres comme « Conquistador » ils font quand même pâle figure).



Pour autant qu’on sache, le groupe s’était déjà essayé à l’electro avec des titres qui lorgnaient vers une cold-wave des plus intéressantes, on pense notamment à « Stranger in a Strange Land » sur This Is War (2009), mais ceux-ci étaient minoritaires, voire exceptionnels. Il y a quand même des choses intéressantes à ce niveau comme la ballade (inutile de le préciser en fait car tous les morceaux sont plus ou moins des ballades) « Love is Madness », en duo avec la chanteuse Halsey, avec les deux voix qui s’alternent en permanence, régulièrement parsemée de notes de synthé lourdes et violentes, apportant une dimension cinématographique, mélangeant sentiments à fleur de peau et violence assourdissante. « Hail to the Victor » est aussi une belle réussite, un morceau au chant poignant – dont on regrette juste la disparition du piano de l’intro au profit d’un synthé – avec un refrain purement electro mais vraiment kiffant, toujours dans ces ambiances froides/sirènes retentissantes.
« Dawn Will Rise » est une autre ballade très calme, simplement accompagnée d’une boite à rythme, qui se termine avec de jolies expérimentations electro pas trop commerciales, le genre de son qui va plus te faire sentir seul au monde (sur un iceberg au Pôle Nord) que te donner envie de danser.



Les bonnes idées sont pourtant vite noyées sous un déluge de facilité. S’il y a par exemple une véritable émotion dans la ballade « Rescue Me » (le chant fait penser à celui de la période A Beautiful Lie/This Is War), ce titre aurait du être composé avec des guitares, ou simplement de façon acoustique, pour ne pas que celle-ci (l’émotion) soit appauvrie de la sorte, tombant à l’eau à cause d’une surproduction et de gimmicks R&B insupportables. Même chose pour « One Track Mind », assez planant et ambient pour flirter avec le post-rock, mais la voix autotunée de Jared nous en extirpe pourtant, et l’intervention de A$AP Rocky finit de le transformer en morceau pop radiophonique (y’a quand même un solo de guitare, au son électroniquement totalement déformé, sur la fin).

C’est finalement sur la fin que l’on entendra le plus de guitare. A commencer par « Remedy », un morceau entièrement acoustique avec une simple guitare, épuré et entièrement chanté par Shannon (batterie) pour un dépaysement garanti. Pas pour rien que la plupart des fans s’entendent à le considérer comme le meilleur morceau de l’album, pas moins ! « Live Like a Dream » est également un titre un peu plus rock que les autres, avec un côté space-rock à la Angels and Airwaves, tout comme « Great Wide Open » avec sa guitare AVA/U2 en fond (et une véritable batterie, une fois n’est pas coutume sur le disque). Relativisons cependant : si on est contents d’enfin entendre ces morceaux, sur un album précédent, ils auraient été relégués au rang de simples « morceaux passables voire chiants ».

Le final « Rider » ressort un peu la guitare acoustique, avant que l’electro ne reprenne ses droits pour un final en gros melting pot avec un synthé épique/cinématographique avec encore une fois une vraie batterie (p*tain, depuis quand on a besoin de préciser ça dans une chronique?).

Depuis son premier album, Thirty Seconds To Mars n’a eu de cesse de sortir un successeur toujours un peu moins bon que le précédent, et AMERICA ne déroge pas à la règle… sauf que le dernier n’était déjà pas terrible. Pourtant, en soit la structure de ces nouvelles chansons n’est pas dégueulasse (composées basiquement sur une guitare acoustique en première intention), le chant, quand il n’est pas déformé, gère toujours avec des textes intéressants, et le synthé, quand il s’apparente à de la cold-wave, propose des ambiances géniales, mais le choix (en partie commercial) d’abandonner les instruments rock, de surproduire plus que de raison avec des gimmicks en provenance de ce que les radios ont fait de pire, et, je n’en ai pas parlé avant mais il faut absolument en parler, de foutre des chœurs en oh oh oh de PARTOUT, tire inévitablement le tout vers le bas. Sans parler du fait qu’il s’agisse finalement d’un disque de ballades, on a mal quand on pense au passé de la formation. Ceux qui aiment les trois premiers albums du groupe fuiront ce nouveau disque comme la peste, ceux qui adorent la soupe qui passe à la radio y trouveront peut-être leur compte (et il y en a, voir les commentaires sur les réseaux sociaux du groupe). Le talent des musiciens, qui n’est plus à prouver, ne réussit néanmoins plus à les sauver de leurs choix douteux et fait d’AMERICA un album majoritairement raté doublé d’une grosse déception.

Sylvain L.

Note du rédacteur : 2/5

Même si j'aime cet album (sans être mon préféré hein) je suis plutôt d'accord avec cette critique que je trouve au final très juste dans son analyse!
Revenir en haut Aller en bas
Ponette

avatar

Féminin Messages : 180
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 40
Localisation : Le Village

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 19 Avr 2018 - 14:19

Content ou pas, l'album ne déplaît pas à tout le monde:


Revenir en haut Aller en bas
Elo

avatar

Féminin Messages : 1856
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 38
Localisation : Châlons en champagne
Humeur : Toujours bonne

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 19 Avr 2018 - 18:31

Encore heureux qu'il déplaît pas à tout le monde. C'était le but Rire1

Ils ont perdus bon nombre de vieux fan en chemin mais bon visiblement ils s'en foutent Rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20404
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 44
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Jeu 19 Avr 2018 - 20:23

Citation :
Chronique : Thirty Seconds To Mars - AMERICA

Comment chroniquer ce cinquième album de Thirty Seconds To Mars ? Un véritable casse-tête, trouver les mots justes, écrire sans casser gratuitement, sans se mentir, dire ce qui n’a pas déjà été dit… Je vais laisser parler mon cœur d’auditeur aimant le groupe (ou l’ayant aimé, ou essayant de l’aimer encore malgré tout) et tenter d’expliquer à froid ce que je ressens à propos de ce fameux nouvel effort intitulé AMERICA.

Effort est d’ailleurs un mot bien choisi, puisque Jared Leto nous a fait attendre depuis la sortie du quasi-insipide Love Lust Faith + Dreams en 2013 (chronique). Sorte de petit caprice ultra calculé pour notre mannequin-chanteur qui a su faire monter la pression à coup de nombreux #SOON exaspérants sur les réseaux sociaux entre l’annonce de la création d’un nouveau disque en novembre 2015 jusqu’à la diffusion du premier single "Walk On Water" en août l’année dernière. Un hit pop aux sonorités proches d’Imagine Dragons qui annonçait déjà la couleur, calibré pour les radios, choisi même par TF1 pour la publicité du téléfilm neuneu Les Bracelets Rouges. Recette facile et ultra efficace, paroles simplistes, mélodie bateau à grand renfort de cœurs (environ 80 « oh oh » en 3 minutes rien que pour celui-ci), pas de quoi s’envoyer « up in the air ». La perplexité était donc de mise et l’attente d’un titre plus rock se faisait naturellement attendre. Il n’en sera rien au final. Les dix autres productions de ce nouveau disque (on ne compte pas l’anecdotique interlude instrumental "Monolith" qui n’est pas sans rappeler "Pyres Of Varanasi" sur le disque précédent, en moins bien) sont à peu de choses près toutes de gentilles ballades.

Selon des récentes déclarations, la formation américaine ne semble plus vouloir trop utiliser les guitares et l’assume totalement, prônant ne pas avoir envie de se répéter, voulant être créative et inventive en s’inspirant du hip-hop (le récent départ de Tomo Miličević – on va ajouter « temporaire » pour ceux qui espèrent encore le voir revenir – aurait-il un lien avec cela ?). Ok, pourquoi pas, de nombreuses autres formations ont essayé de se réinventer, d’aller de l’avant, mais de là à le faire de cette manière, il y a un monde. A sa façon, This Is War avait convaincu, même si ce dernier est loin d’être parfait, mais là, sans même le cacher, c’est clairement parce que la scène rock décline et n'est, sous-entendu, pas assez rentable ou fédératrice, qu'elle ne veut plus trop y être assimilée. Consternant !

L’impression principale est qu’AMERICA est complétement à l’image de son chanteur, mégalomaniaque autant dans le fond que dans la forme. Un disque, une nouvelle tournée(-karaoké) interminable (et sa setlist affligeante), un film à venir, des happenings-buzz-coup de pub fréquents (toujours appréciables pour les fans comme récemment à New York, Los Angeles, Londres et Paris), un packaging à l’artwork changeant assez intéressant mais désespérément creux pour ceux qui l’auront acheté car dépourvu de tout contenu (aucune photo, ni texte). On a le sentiment que Jared Jésus Leto est inarrêtable, qu’il marche sur l’eau (désolé, elle était tellement évidente), ne se souciant pas de perdre une grande partie de ses plus fervents auditeurs. Les plus anciens ont de toute façon déjà lâché l’affaire depuis la fin de l’ère A Beautiful Lie, et même dans le clan de l’Echelon le ton monte, c’est pour dire à quel point l’attitude de notre fashion-victime barbue fait débat. Mais qu’importe, le pari est gagné et les chiffres parlent déjà, les caisses se remplissent sans grande difficulté puisque les dates se vendent très bien et AMERICA est aujourd'hui le plus gros succès commercial de l’histoire du groupe, ou duo si vous préférez.

Alors lorsque l’on entend cinq mois plus tard "Dangerous Night", second single et son virage électro-pop clairement revendiqué, produit par le DJ Zedd, tout espoir s’éloigne pour de bon. La voix est ultra vocodée, les batteries électroniques, les synthés sont de sortie, et les paroles une nouvelle fois risibles au possible, sans compter ces p*tains de « oh oh » à chaque fin de mot. Jared veut toucher large pour devenir le plus gros groupe du moment, et il est fort probable que cet appétit de conquête réussisse une nouvelle fois au chanteur. Car oui, c’est rageant, mais quoi qu’il fasse, tout lui parvient à notre sympathique star hollywoodienne.

Etrangement, on aurait pu penser que c’est aussi sur "Rescue Me" que Zedd a travaillé car les samples y sont beaucoup plus forts, au point de nous faire penser que nous sommes en train d’écouter du Ellie Goulding. En fait le morceau a été co-écrit avec Graham Muron, aka KillaGraham, jeune star de la scène électro-dance californienne. Tout s’explique ! La voix est très en avant, les nappes électroniques conséquentes et le morceau reste directement ancré dans votre mémoire. On voit déjà les radios se frotter les mains et les aficionados des débuts saigner des oreilles.

On calme le jeu sur "One Track Mind", le tempo est au ralenti, on pense à la crème du rap-r’n’b, rappelant Rihanna et A$AP Rocky, rappeur (bas de gamme) qui intervient d’ailleurs en fin de morceau pour poser son flow avant que l’unique solo de guitare (étouffé) de tout le disque ne vienne clôturer l’ensemble. Là aussi KillaGraham a apposé sa patte et le rendu minimaliste, ambiant et émotionnel, aussi différent soit-il de tout ce qu’on avait pu déjà entendre, n’est, sans pour autant relever le niveau, pas des plus déplaisant.

Sur "Love Is Madness", c’est la chanteuse pop Hasley qui vient répondre à Jaja, s’échangeant leurs paroles au fur et à mesure des couplets. Le mélange des voix est réussi mais nous avons affaire à une ballade à la Chainsmokers qui ne décolle pas, pire elle devient insupportable sur la fin avec ses trop nombreuses coupures faisant de cette collaboration un semi-échec.

La moitié de l’album est passée et les guitares sont pour ainsi dire absentes, quant à la batterie de Shannon, on se demande où était le monsieur lors de l’enregistrement et c’est triste quand on connait le talent du musicien. Pour en ajouter une couche, joli pied de nez (ou moment de fraîcheur si vous y voyez de l’innovation), c’est lui que l’on retrouve au chant sur le titre "Remedy", accompagné d’une simple guitare acoustique pour son petit moment de gloire. Pas mauvais en soit, mais juste un peu inapproprié pour le coup.

On touche le fond sur le morceau le plus long, "Great Wide Open" qui pourrait être joué les dimanches à l’église, mettant une nouvelle fois bien en avant le frontman et ses « oh oh » vocodés lointain à base de paroles pour attardés durant cinq longues minutes. Aucun album auparavant n’aura été autant connoté par la religion, thème récurrent chez 30STM. En allant du logo qui mélange la croix latine et le single triad (on est à deux doigts de créer une église), des paroles qui font souvent référence (indirectement) à Dieu, des cœurs gospel, sans parler du look de Jared (imaginez Jésus habillé en Gucci…), le fond ne sauve pas la forme, contrairement par exemple à One More Light de Linkin Park qui a beaucoup déçu musicalement, mais dont le contenu était assez riche.

Au niveau des gros râtés, on citera volontiers la facile "Live Like A Dream" et la catastrophique "Hail To The Victor" composée, elle, à base de beats et basses absolument immondes, tout comme la voix qui a droit à une modulation infecte en fin de parcours. Le plus incompréhensible, c'est que tous ces morceaux s'enchaînent et se laissent écouter, c'est là que tout devient absurde, où c'est peut-être en cela que réside tout le génie du groupe ! Pourquoi se donner du mal lorsqu'on peut créer des morceaux aussi téléphonés et si facilement écoutable ? Si je veux écouter de la soupe, il y a l'embarras du choix à la télévision...
Heureusement le disque se clôture presque positivement, mais de façon abrupte, sur la très belle "Rider", agrémentée de quelques discrets mais bien venus violons.

Il est à signaler aussi que Thirty Seconds To Mars n’innove pas vraiment, puisqu’il y a des choses qu’on a déjà vu sur leurs albums antérieurs à savoir un featuring avec un rappeur (coucou Kanye West), le titre spécialement composé par Shannon, l’interlude instrumental, le petit début en français sur la lente et pénible "Dawn Will Rise" et, bien évidemment, ces incessants « oh oh » perturbateurs sur presque toutes les chansons devenu tristement leur marque de fabrique. Rien de bien nouveau donc en terre californienne si ce n’est que Stephen « Stevie » Aiello, musicien caché du groupe sur (sous ?) scène est crédité sur l’écriture de trois morceaux, ce qui le met en pole position pour devenir le futur membre officiel du groupe.

Patriotique, faussement engagé, religieusement nauséabond, musicalement linéaire et putassier, clivant… AMERICA est un album qui reflète bien son temps, faisant la part belle aux nouvelles technologies, taillé pour conquérir le monde de la musique et satisfaire en particulier le marché américain. Le groupe veut rassembler mais, in fine, il réussit à diviser : les amateurs de rock seront déçus, pour ne pas dire en colère, une partie de l’Echelon-mouton restera fidèle alors que certains auront enfin compris la supercherie, mais ce qui est sûr c’est que cet album va faire exploser le groupe en terme de notoriété. Avec une rupture franche avec son passé, celui qui chantait les paroles de "Revolution" en 2002 guitare au bras, met à l’honneur son pays en se transformant en guide spirituel utilisant les plus grosses ficelles pour attirer le plus de streamers possible. Artificiel, mainstream, ultra-mégalo (même si Jared reste adorable pour ceux qui ont pu le rencontrer ou le serrer dans leurs bras cinq secondes... pour la modique somme de 300€), AMERICA se distingue par sa faible qualité et arrive à faire encore moins bien que son prédécesseur. Je me demande encore pourquoi je continue à les suivre et à les écouter, pourtant je le fais, allez savoir pourquoi, mais c’est navrant d’être sans cesse rattraper par le passé, de se dire que le groupe n’est plus du tout celui qu’il était lors de ses deux premiers albums et de ne pas arriver à se faire à l’idée qu’une formation peu évoluer (ou plutôt régresser ici), quitte à sacrifier une partie de son public. Jared est talentueux, un très bon acteur, mais il ne faut pas oublier que lorsque l’on fait de la musique, on ne joue pas un rôle, un chanteur ne peut pas feinter, forcer ou jouer avec des émotions, car en définitive, l’auditeur le ressent et du coup la déception est encore plus grande.

1/5

Sébastian D.

1. Walk On Water
2. Dangerous Night
3. Rescue Me
4. One Track Mind (feat. A$AP Rocky)
5. Monolith
6. Love Is Madness (feat. Halsey)
7. Great Wide Open
8. Hail To The Victor
9. Dawn Will Rise
10. Remedy
11. Live Like A Dream
12. Rider

http://www.alternativnews.com/2018/04/chronique-thirty-seconds-to-mars-america.html

TOUT EST DIT Clin d\'oeil

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Ponette

avatar

Féminin Messages : 180
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 40
Localisation : Le Village

MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   Ven 20 Avr 2018 - 9:31

[quote="Maryarmy"]
Citation :

Patriotique, faussement engagé, religieusement nauséabond, musicalement linéaire et putassier, clivant… AMERICA est un album qui reflète bien son temps, faisant la part belle aux nouvelles technologies, taillé pour conquérir le monde de la musique et satisfaire en particulier le marché américain. Le groupe veut rassembler mais, in fine, il réussit à diviser : les amateurs de rock seront déçus, pour ne pas dire en colère, une partie de l’Echelon-mouton restera fidèle alors que certains auront enfin compris la supercherie, mais ce qui est sûr c’est que cet album va faire exploser le groupe en terme de notoriété.

TOUT EST DIT Clin d\'oeil

Tellement d'accord. Idole
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AMERICA [Critiques de l'album]   

Revenir en haut Aller en bas
 
AMERICA [Critiques de l'album]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les critiques de l'album De l'Amour par ...
» CMA awards 2010
» Critiques de l'album
» IRON MAIDEN: THE BOOK OF SOULS, nouvel album
» [Rumeur] Les titres du nouvel album

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS  :: ATHENAEUM :: LA MUSIQUE DE 30 SECONDS TO MARS :: AMERICA-
Sauter vers: